Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SODA81

Elephant world

27 Août 2016, 08:13am

Publié par soda81

Elephant world

Départ en bateau, petit trajet en voiture et nous voilà au parc Elephant World. Ce site est un refuge pour les éléphants fondé en 2008 ; il accueille des animaux malades, vieux, maltraités… Ils vivent là une retraite au calme, choyés.  

Elephant world
Elephant world
Elephant world
Elephant world
Elephant world

Si en 1900, il y avait près de 100 000 éléphants en Thaïlande, il en resterait aujourd’hui autour de 5 000, 3 000 domestiqués et 2 000 “sauvages”. En 1989, le pays, confronté à une forte déforestation, a interdit l'exploitation de certaines essences et l’utilisation des éléphants pour les travaux d’exploitations forestières ; les propriétaires se sont alors posés la question de garder ou pas ces animaux, devenus “inutiles”. La suite est moins agréable, car souvent les éléphants sont devenus les rois de parcs de trekking. Et là, si l’éléphant est un animal fort, son cou est puissant, son dos l’est bien moins et ne peut supporter qu’une centaine de kilos. Dans ces cas, les éléphants portent 10 heures par jour sur leur dos un siège pesant 50 kg et lesté de plusieurs passagers. Les effets sont visibles ; on peut voir au sein d’Elephant World des animaux, issus de ces parcs, au dos plat. Un éléphant a naturellement un dos bombé.

 

Ici, dans le parc, chaque éléphant a son cornac (Mahout, en anglais) qui prend soin de lui ; lorsqu’il monte sur l’animal, il s’installe sur son cou et non sur son dos.

Il faut donc boycotter ces parcs de trekking, où l’animal est ainsi maltraité. Sa condition d’animal de labeur était finalement plus respectueuse de ses capacités. Avant toute visite, il convient de bien se renseigner et d’éviter ces “parcs à touristes” à proximité des villes ou des temples...

Elephant world
Elephant world
Elephant world
Elephant world
Elephant world

Les visiteurs de multiples nationalités sont répartis en petits groupes d’une douzaine de personnes. Nous avions deux guides, deux jeunes filles, l’une de Taïwan, l’autre Allemande s’exprimant en anglais ; les deux sont volontaires dans le camp, la première pour plusieurs mois, la deuxième pour 4 semaines. Dans notre groupe, des visiteurs français et américains.

 

Au programme de la journée : préparation des repas (cuisson de riz et de certains légumes), distribution des fruits et légumes, distribution l'après midi du repas cuit le matin (boule de riz et légumes), bains des animaux…

 

La sensibilisation sur le bien être des animaux est permanente, la proximité avec les animaux est bien là… Belle journée.

 

Elephant world
Elephant world
Elephant world

Commenter cet article

Melle Bulle 28/08/2016 15:23

C'est beau que ce genre d'endroit existe ... Quand est-ce que l'homme arrêtera de vouloir avoir le dessus sur l'animal ?