Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SODA81

Oradour sur Glane

23 Juillet 2017, 14:58pm

Publié par soda81

Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane

Il existe dans chaque pays des lieux qui marquent l'histoire. La deuxième guerre mondiale a connu ses atrocités, avec des massacres menés de manière radicale et globale, avec des massacres menés pour marquer la population et assoir l'emprise du pouvoir envahisseur. Guernica en Espagne avant que le conflit ne soit Européen, des villes sur le front Est... et en France, des villages ici et là, villages qui se sont trouvés sur le parcours de soldats deshumanisés, sous la botte d'un pouvoir absolu, envahis de haines et poussés à venger au centuple les pertes connues dans leur rang.

Oradour sur Glane est un symbole. En prenant la route pour ce village, on s'interroge, pourquoi là au milieu de cette campagne paisible ? Pourquoi ce village dont la plupart des habitants n'avaient pas vu d'allemands avant ce 10 juin 44 ?

Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane

Le paysage est agréable, boisé ; les courbes de la route sont douces. Les premières silhouettes des maisons vous ramènent à une réalité...

Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane

Les auteurs du drame appartiennent à la Panzer-Division Das Reich. Cette division était basée spécialement dans le sud-ouest afin de lutter contre les maquisards galvanisés par le débarquement allié en Normandie. Constamment harcelée par les Forces françaises de l'intérieur (FFI), elle a riposté par de sanglantes représailles tout au long de sa route, de Montauban vers le Nord de la France.

Parmi toutes les atrocités, elles sont multiples, on retiendra le 9 juin 1944, à Tulle, ville libérée depuis l'avant-veille par la Résistance, la pendaison de 99 hommes, le 10 juin le massacre d'Oradour.

Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane

Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir le site du centre de la mémoire (cliquez ici : Centre de la mémoire)

Oradour sur Glane

Que dire de plus ? Le centre de la mémoire montre dans son exposition quelques faits marquants des années 30 et la montée progressive du nazisme.

L'histoire des hommes est marquée de répétitions et d'aveuglements ; dans un moment de crise, un leader "providentiel" apparaît et semble le seul à pouvoir sauver le peuple. Faute d'avoir des solutions, il arrive à unir la population, non sur un projet, mais sur la peur, la peur de l'étranger, du juif, de l'homosexuel et bien d'autres. Le système ne peut fonctionner longtemps et pour tenir le pouvoir il faut alors durcir le ton, aller chercher des richesses ailleurs, entretenir la ferveur du peuple par des choix graduellement suicidaires. Ce sont des constantes des dictatures, des sectes, parfois des religions dans leurs phases d'errements...

Il serait bon de se rendre compte qu'à chaque fois qu'un pays, qu'un groupe d'hommes se replient sur eux-mêmes... la suite n'est pas heureuse, faite de cris et de larmes. Il semble aussi que l'on oublie tout cela, en ce moment, en Europe ; on joue avec le feu, sans se rappeler que celui-ci a déjà brulé nos ascendants.

Quelques objets, quelques symboles : des familles décimées, un landau criblé de balles, une montre arrêtée...

Oradour sur Glane
Oradour sur Glane
Oradour sur Glane

Le nouveau village d'Oradour sur Glane

Oradour sur Glane
Oradour sur Glane

Commenter cet article

renejeanine 28/07/2017 11:58

bonjour chers amis, Oradour sur Glane, l'horreur, tres beau reportage , merci , et dire que le general commandant cette division est mort dans son lit, on croit rêver ! je vous informe du changement de mon blog, devangt la faillite de blogator, je suis passé sur http://cannelledelacolombedor.blogspot.fr/
n'hesitez pas à me dire ce qui ne va pas, bon weekend, grosses bises

soda81 29/07/2017 11:24

Bonjour. Nous venons de modifier le lien dans la partie droite de notre blog pour renvoyer désormais sur la nouvelle adresse. Bonne journée. Bises.