Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SODA81

Lyon, ville lumière

23 Février 2014, 18:02pm

Publié par soda81

Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière

Un article un peu tardif pour vous faire part d'une balade de quelques jours à Lyon, après les fêtes de fin d'année. Nous n'avons pas découvert la ville pendant la fête des lumières, n'étant pas disponible mais plus tard, avec toutefois les belles illuminations de Noël.

Logeant au coeur de la presqu'île, nous étions contre le théâtre des Célestins, bâtiment assez conforme aux standards de ce type d'ouvrage construit au 19ème. La petite place abrite, au-dessous, un parking original de construction circulaire, étonnant.

Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière

De ce point de départ, nous avons pu découvrir les charmes des deux arrondissements de la presqu'île. Place des Jacobins, place de la République et rue de la République sont des étapes qui vous amènent vers l'hôtel de ville et l'Opéra, longtemps oublié et devenu l'une des stars parmi les images de la ville. Son toit en verre connaît des variations de couleur rouge ; en fin de journée, pendant l'heure bleue, le contraste des couleurs est fantastique. De l'autre côté de la Mairie, la place des terreaux, assez vaste accueille sur un de ses bords une fontaine, la fontaine allégorique de la Garonne réalisée par Bartholdi initialement commandée par le conseil municipal de Bordeaux en 1857, devenue trop chère et donc achetée par la ville de Lyon.

Place de la République, la fontaine devient un beau miroir d'eau, prenant au piège les couleurs de la ville. Plus au sud, la place Bellecour, l'une des plus grandes de France, cherche à s'animer autour de sa grande roue et au milieu de ces beaux immeubles ; le temps gris de ces premiers jours de janvier ne facilite pas la chose. Les couleurs, ici, seront celles de parapluies !

Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière

Lyon, c'est aussi Notre Dame de Fourvière, sur l'autre rive de la Saône. Pour y aller, on ne peut que conseiller le funiculaire. Certes, il est sûrement très agréable de monter à pied, mais ce métro en pente d'un autre âge est à découvrir. Fourvière, c'est le phare catholique de Lyon, espace regroupant plusieurs églises - deux superposées - et des chapelles. Une large enseigne en bord de colline, illuminée le soir, marque l'endroit d'une phrase mobilisatrice. A l'intérieur, la nef centrale est somptueusement décorée ; d'immenses tableaux nous plongent au coeur de l'histoire de notre pays et de la chrétienté. Au sous-sol, des statues de divers pays illustrent les différents visages de la vierge et soulignent ses apparitions aux quatre coins de monde.

Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière

Le Centre d'histoire de la résistance et de la déportation est un lieu à visiter. Son emplacement est lui aussi historique ; ses murs pourraient résonner de la voix de Klaus Barbie, des voix gutturales des officiers de la Gestapo et de la douleur des suppliciés. L'exposition temporaire "pour vous Mesdames", retrace l'histoire de la mode pendant la guerre ; le sujet pourrait apparaître léger dans ce lieu mais ce thème, tel qu'il est traité, est un témoignage des petits et surtout des grands malheurs de l'époque.

Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière

Autre histoire, celle des canuts. Lyon doit sa richesse aux métiers des tissus ; elle doit aussi une partie de son architecture à cette activité. Les immeubles sont finalement des ateliers à étages, aux larges fenêtres pour laisser rentrer la lumière naturelle nécessaire aux travaux de précision du canut. La Maison des Canuts est aussi un bel endroit à découvrir !

Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière

Pour prendre de la hauteur et contenter notre appétit de saveurs, direction l'Hermitage, à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or. La pluie et la brume ont donné aux collines un halo de mystère ; les gouttes de pluie sur la véranda du restaurant nous ont enfermé dans un cocon, le nez et les yeux sur nos assiettes, les papilles en éveil.

 

 

Lyon, ville lumière
Lyon, ville lumière

Voir les commentaires