Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SODA81

Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire

23 Septembre 2013, 17:35pm

Publié par soda81

Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire

Le monde, au XXème siècle, aura connu des temps merveilleux de progrès mais aussi de nombreuses années monstrueuses faites de guerres, d'oppressions où la nature humaine s'est exprimée dans ses extrêmes.

Aucun pays n'est épargné... L'Allemagne a connu un XXème siècle bouleversé. La tragédie du nazisme est une de ces étapes. Aucun qualificatif assez fort n'existe pour décrire l'horreur ; un travail de mémoire est à réaliser car il est important de se rappeler l'histoire pour éviter de sombrer à nouveau.

Nous avons visité le camp de Sachsenhausen, au nord de Berlin. Ce camp est particulier ; il est proche de Berlin et servait ainsi de "lieu d'instruction" pour tous les militaires devant rejoindre le commandement d'autres camps. D'abord utilisé pour les prisonniers politiques, celui-ci est devenu un lieu de concentration des populations juives, avec progressivement la construction des outils de la solution finale. La chambre à gaz, les fours crématoires y portent le nom de "station Z", dernière lettre avant la fin. L'État major d'Himmler était installé à Sachsenhausen ; l'inspection centrale SS y expérimentait toutes "les nouvelles méthodes d'extermination". En médecine, les hommes étaient des cobayes de laboratoire.

Le matériel de l'armée y était éprouvé avant une diffusion auprès des soldats. A ce titre, la cour centrale contient un circuit de 700 mètres, aux sols divers, où de nombreux prisonniers testaient les nouvelles chaussures des soldats (40 km par jour lesté de sacs remplis de sable) ; l'exercice accompagné de diverses brimades laissait une espérance de vie très courte, souvent moins de deux semaines.

 

Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire

Parmi les prisonniers politiques français, Leon Blum, Paul Reynaud, ce dernier lâché par Pétain et Laval, ont connu les geôles nazis de Sachsenhausen.

Le camp contient plusieurs baraquements intacts ; les autres sont matérialisés au sol et cette vision laisse entrevoir l'étendue du site. Quelques images, sans commentaire.L'indicible est bien là, au sein de la prison, des baraques, des cuisines où le grand bac d'eau glacée ne servait pas exclusivement à rincer les pommes de terre... Nous n'avons pas pu poursuivre la visite de l'infirmerie après avoir découvert la première salle, les douches... l'oppression est très forte dans ce lieu et votre cerveau se remplit d'images, de sensations horribles. La morgue est restée intacte, terrifiante. La station Z est visible sous forme de ruines, ruines qui rendent visible la réalité.

 

 

Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire

Ce passage de l'histoire "n'est pas un détail" ; les négationnistes sont-ils à ce point aveugles et seraient-ils prêts à pousser les générations actuelles dans de telles folies ?

Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire
Près de Berlin, Sachsenhausen, lieu de mémoire

Commenter cet article

orpha08 04/10/2013 19:13

J'ai eu l'occasion de visiter le camp de Struthof en Alsace. On y ressent la même impression de "sentir" encore la souffrance et la peur de ceux qui y étaient. Après avoir terminé la visite nous étions restés silencieux de longues minutes, comme écrasés par un poids. Comme vous nous ne comprenons pas que certains individus mettent en cause l'existence de ces lieux de tortures.

jeanine et rené 03/10/2013 09:57

merci pour ce beau reportage, il ne faut jamais oublier ces horreurs ! nous avons visité le meme camp en Alsace, difficile à supporter...bonne journee bisous

tanette2 24/09/2013 07:52

La lecture de ton billet est éouvante, je ne sais pas si j'aurais le courage nécessaire pour la visite.