Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
SODA81

Coupe fraîcheur

20 Novembre 2011, 17:03pm

Publié par soda81

Une petite coupe fraîcheur s'imposait avant notre imposant gigot de 7 heures !

J'avais réalisé cette recette dans l'été avec du melon et nous avions beaucoup aimé. Le melon reviendra maintenant l'été prochain alors en attendant, j'ai pris l'initiative de modifier la recette initiale, publiée par Blandinette (merci à toi !) en utilisant des légumes de saison (les derniers du jardin, dommage ! ).

Pour le pineau, c'est facile, je suis charentaise !

007

Ingrédients pour 4 pers :

2 petites courgettes

quelques tomates

8 tranches de jambon style Bayonne 

150 grs de tomme de savoie 

quelques feuilles de persil

quelques herbes de Provence

3 cl de pineau des charentes

2 cà s d'huile d'olive

2 cà s de vinaigre balsamique

sel et poivre

 Préparation :

Découper en  petits dés les courgettes, les tomates et le fromage en prenant soin de retirer la croûte de celui-ci.

Ajouter le vinaigre, le pineau, l'huile et placer au frais 1 à 2 h (la veille, c'est bien aussi).

Peu avant de servir, ajouter les herbes de Provence, le persil, enrouler le jambon sur une pique.

Saler, poivrer

Déguster.



Voir les commentaires

Un nouvel objectif !

14 Novembre 2011, 23:00pm

Publié par soda81

Ayant le plaisir de faire des photos, de les partager, de les regarder, de les re-regarder avec plaisir... N'avez vous jamais été étonné par ces images prises il y a juste 3 à 4 ans ! les enfants qui grandissent, les cheveux qui grisonnent... et ce lieu que vous avez visité avec toutes les anecdotes qui vous reviennent... La photo et son imaginaire, la photo et les souvenirs qu'elle vous ramène.

DSC02435

DSC02439-copie-1

Depuis 2008, nous avons le plaisir d'avoir un Reflex numérique. C'est un Sony ; l'intérêt est de pouvoir reprendre les objectifs du Minolta argentique. Ainsi, nos "vieux" objectifs Sigma 70-210  et 35-80 livrés avec notre Minolta 500si sont réutilisables. Le 70-210 permet de bien zoomer. Vous avez peut-être vu quelques photos dans ce blog du spectacle de danse de Lucie, pris du fond de la salle. Il faut dire que lorsque l'on passe d'un argentique à ce type de numérique, il y a un facteur multipliant de 1.6 ; le 210 devient un 330.

04316.jpg

Admirant des photos macro sur divers sites, et sur les blogs, notamment de très belles photos sur celui de Nathlib, l'envie d'en faire autant était là. Certes avec les objectifs classiques, on fait ce que l'on appelle de la proxiphotographie en se rapprochant à 20, 30, et parfois bien plus loin, du sujet car la mise au point réclame cette distance minimale.

objectif

Avec un objectif macro, la distance est réduite et le rapport de grandissement atteint les 1 pour 1 ; du coup, tous les détails sont là. Les objectifs macro sont souvent chers ; leurs détenteurs ne s'en séparent pas car souvent ces objectifs sont de bonnes qualités, avec une bonne luminosité. Petite recherche ce grand week-end sur un site de vente entre particuliers, et dans un bon coin, l'annonce qui attire le regard ; ça y est, un petit dernier a rejoint les autres objectifs dans le sac. Il s'agit d'un Minolta 50mm, à ouverture 2.8 ; pas facile à trouver surtout à un prix correct. Je l'ai déniché au niveau de la côte du Chasseur d'images ; super !

DSC02452

L'envie d'essayer était là. Et un signe, au milieu du linge qui a séché à l'extérieur, au coeur d'une serviette, une mante religieuse. Vite, vite, c'est un signe ! Et premières photos avec ce nouvel objectif.

DSC02461

Direction ensuite le jardin, mais le vent est de la partie et on se rend vite compte que les réglages sont subtils, les fleurs bougent et les zones de netteté sont difficiles à trouver (à l'ouverture 2.8, la profondeur de champ est faible). Il faudra donc persévérer... Quelques images, pour certaines un peu floues.

Un oranger et une sauge du Mexique

DSC02442DSC02451

Voir les commentaires

Gigot de 7 heures

13 Novembre 2011, 14:51pm

Publié par soda81

 

004

Une recette découverte il y a plusieurs années, évoquée bien souvent et sans avoir le temps ou l'occasion de la réaliser ; un souvenir bien marqué d'une viande tendre, ou plutôt fondante ou comme le disent certains, une viande qui se découpe  à la cuillère... Invitant des amis, nous avons décidé de réaliser cette recette "Madeleine de Proust".

7 heures de cuisson, c'est démarrer son four à 5 heures 30 du matin (programmé la veille et avec la question de base "peut-on le programmer pour le lendemain ?" et bien oui, ça a marché !!!).

Se levant à une heure plus raisonnable pour un dimanche, 3 heures plus tard, le parfum de la cuisson commençait à remplir la maison..., donnant l'envie d'ouvrir le four, de soulever le couvercle et d'en prendre plein les narines.

 

011 Ingrédients:
un gigot d'agneau (environ 2.5kg), une dizaine de gousse d'ail, 4 grosses tomates, 2 gros oignons, 4 grosses carottes, un bouquet garni, 400 ml de bouillon de boeuf, 250 ml de vin blanc, sel et poivre

 

Nous avions préparé cette première partie la veille au soir.

 Faire revenir le gigot sur toutes ses faces dans une sauteuse (une staub), saler, poivrer.
Ajoutez tous les légumes que vous aurez coupé en gros morceaux, ainsi que le bouillon et le vin.

 

Avant d'installer la sauteuse couverte au four, en programmant son démarrage à 5h30.

Pour une cuisson de 7 heures à 120C°.

010

Voir les commentaires

Près de Landeck, à Umhausen, les Stuibenfall

5 Novembre 2011, 07:44am

Publié par soda81

DSC01861

Retour en Autriche et quelques photos de cet été. Le soleil était de retour après plusieurs jours de pluie.

DSC01886

DSC01880

Heureux présage pour les deux derniers jours de vacances et des balades nature. Découverte des Stuibenfall ; magnifique cascade qui se mérite au fond d'une vallée encaissée et au fond d'un chemin qui vous accélère le rythme cardiaque.

DSC01896

DSC01864

DSC01866

DSC01881

DSC01867DSC01876Les aménagements pour y parvenir sont discrets et ne viennent pas défigurer le site ; rien de gigantesque mais ici et là quelques belvédères. Familles, randonneurs aguerris, fans d'escalade se côtoient...

DSC01911

 

DSC01885

DSC01890

DSC01899Tout en haut, les adeptes de la varappe trouvent leur plaisir...

La lumière joue avec l'eau ; les plantes captent l'humidité du lieu et même sous les sapins, la végétation serait presque luxuriante... Découverte, un moment de bonheur, avec de la verdure et de la nature plein les yeux...

DSC01910 DSC01901

Voir les commentaires